Quel est le but de ce site ?


Aider les idéalistes à apprivoiser leur différence
pour trouver leur place et mieux
 contribuer au monde.


En quoi les idéalistes sont-ils différents ?

La plupart des idéalistes ont au moins l'un des 3 fonctionnements singuliers suivants :

Les hauts potentiels intellectuel

HPI, zèbres, surefficients, philo-cognitifs...

2,3 % de la population

Les hypersensibles
Hyperempathes, hyperémotifs, hyperesthètes

15 % de la population

Les intuitifs du MBTI
INFJ · INFP · ENFJ · ENFP   ·   INTJ · INTP · ENTJ · ENTP

27 % de la population

  • Les hauts potentiels intellectuel
    -> 2,3 % de la population
    HPI, zèbres, surefficients, philo-cognitifs...
  • Les hypersensibles
    -> 15 % de la population
    Hyperempathes, hyperémotifs, hyperesthètes
  • Les intuitifs du MBTI
    -> 27 % de la population
    INFJ, INFP, ENFJ, ENFP, INTJ, INTP, ENTJ, ENTP

Ce sont donc ces 3 fonctionnement que je cible avec ce site.
Perso, je possède les 3 en même temps.

Et si ces étiquettes ne te parlent pas,
mais que mon message résonne quand même,
tu as également ta place ici :

Ce ne sont pas tant les mots qui m'importent que les valeurs et le fonctionnement derrière.


Pourquoi ce titre ?

C'est le nom de ce site :

"Le charisme au service du bien,  
  le charisme au service des gens."

Avoir du charisme n'est pas un but en soi.
Le but c'est que tu trouves ta place, ta voie, le sens de ta vie,
et que tu t'y lances sans retenue.

Parce que quand tu es aligné·e avec ce qui résonne en toi,
que tu construis des relations qui ont du sens, des projets qui font du bien,
que tu t'es libéré·e des blocages qui t'empêchaient d'être heureux·se...

Tu rayonnes.
Et ça fait du bien autour de toi.

Il n'y a rien à faire, et tout à être.

Le charisme est juste l'effet secondaire spontané d'un développement personnel altruiste bien mené.

Je te propose d'avancer ensemble sur cette belle aventure :
celle du développement personnel altruiste.

Sur ce chemin, on passera par chacun des 3 piliers de cette philosophie.

D'abord on revient à soi, on apprend à se connaître... et plus on avance, plus on s'ouvre au monde.

Quels sont les 3 piliers du développement personnel altruiste ?

Tous les articles de ce site, tout le contenu rentrera dans l'une de ces 3 grandes catégories :

Connaissance de soi

Comprendre, apprivoiser
et aimer ton fonctionnement

Intelligence émotionnelle

Dépasser tes blocages émotionnels
pour allier tes émotions et ta raison 

Charisme

Construire des relations qui ont du sens
et des projets qui font du bien

Ici, tu peux te sentir à la maison si...

  • Tu t'es toujours senti·e différent·e des autres. Un peu bizarre, un peu décalé·e. Tu voudrais tellement t'intégrer, mais en même temps tu refuses d'être comme tout le monde : la pire insulte qu'on pourrait te faire, c'est te dire que tu es banal·e.
  • Tu as besoin de sens. Tu détestes les gens qui te disent Parce que c'est comme ça. Beurk. Horrible.
  • Tu veux du concret. On t'a trop souvent dit "Aies plus confiance en toi !", mais jamais comment.
  • Tu as une sensibilité écologique ou féministe. Tu veux contribuer à rendre le monde meilleur, à ta manière.
  • MAIS tu as aussi compris que la pilule magique n'existait pas. Tu veux aller loin mais tu sais que ce ne sont pas tes excuses qui vont t'y emmener. Tu es prêt·e à te donner les moyens à hauteur de tes ambitions.
  • Tu en as marre du bullshit ésotérique New Age qui parle d'astrologie, de saut quantique et de loi d'attraction. Laissons la physique quantique aux physiciens, et concentrons nous sur des méthodes qui fonctionnent.
  • Et enfin... ça ne te dérange pas qu'on se tutoie. Pas besoin de formalités ici. 😉


Qui suis-je ?


Loïc


Un mec hypersensible et idéaliste qui veut profiter de la vie tout en faisant du bien autour de lui.

Ici je partage avec toi ce que j'apprends sur mon chemin.


Martin Luther King : un idéaliste charismatique qui a fait avancer le monde.


Ici, je défends 3 idées :

1

Le charisme est un levier

Objectivement, ta vie s'améliore : ton charisme t'aide à trouver un job plus épanouissant, un·e partenaire romantique et des amis qui te tirent vers le haut... 

Subjectivement, tu te sens mieux. Tu sens qu'on t'écoute, qu'on te respecte... tu sens ton impact sur les autres. Tu te sens cohérent·e et aligné·e avec tes valeurs. Tu te prends (beaucoup) moins la tête, et tu es toi-même. C'est libérateur.

Résultat, tu es plus à même d'aider les autres et tu donnes plus de sens à ta vie. C'est le développement personnel altruiste que je défends ici : s'améliorer pour être plus heureux, mais aussi pour faire plus de bien.


2

Le monde gagnerait à entendre ce que les idéalistes ont à dire...

Et les idéalistes gagneraient à faire entendre leur message.

Le monde va mal, et on écoute trop l'avis de ceux qui savent se faire entendre. Un avis qui n'est pas forcément pertinent, ni représentatif de la majorité.


Le monde a besoin de personnes charismatiques qui vont dans le sens du bien commun.

Je sais que beaucoup d'idéalistes aimeraient aller dans cette direction et ont des idées concrètes pour y arriver.
Le problème, c'est qu'ils ne savent pas comment se faire entendre sans y passer toute leur énergie.


En fait, c'est le fait de se prendre la tête pour s'exprimer qui leur demande le plus d'énergie. En développant leur charisme, les idéalistes apprennent :

  • à communiquer plus spontanément,
  • de manière à ce qu'on les écoute.

Ils économisent donc leur précieuse énergie.

Gandhi était un idéaliste. Martin Luther King aussi. Heureusement qu'ils ont fait porter leur voix...

I have a dream...

3

La vie, c'est bien plus que ce que la société nous a vendu

La société nous a enfermé dans un moule, et nous a fait croire que c'était le seul qui existait.
Mais la vie, c'est bien plus que métro boulot dodo. Bien plus que des relations superficielles. Bien plus que Netflix & Facebook la semaine, sortie et beuverie le week-end.

Trop de gens passent leur temps à essayer de se convaincre que leur vie est bien. La vie est courte, et si la tienne ne te plaît pas, ne perds pas ton temps.
On a qu'une vie, et à la fin tout ce qui comptera, c'est ce qu'on aura vécu et accompli ensemble.

Alors fie toi à ce qui te fait vibrer, pas à ce qui fait vibrer ton téléphone. 😉

Ma brève histoire sur Terre :

  • J'ai passé mon enfance à regarder ma vie défiler devant moi : j'étais timide. Mais, j'ai grandi avec l'intime conviction que plus grand, je serai heureux. Plus tard, j'aurai du charisme. Plus tard, je ferai de grandes choses... Plus tard...
  • Au collège, j'ai découvert le développement personnel. J'étais trop gentil et je galérais avec les filles, alors j'ai cherché sur internet le classique "Comment sortir avec une fille ?". Je suis tombé sur les sites de séduction. Puis de clic en aiguille, sur des sites qui me correspondaient mieux.
  • J'ai passé mon lycée à consommer du contenu de développement personnel en rêvant de ce que ma vie pourrait être si j'appliquais tout ça. Bien sûr, je n'ai rien appliqué... Mais je me suis lié d'amitié avec des potes extravertis, et j'ai fait de gros gros progrès sur le plan de la timidité.
  • Je suis arrivé en prépa. J'ai réalisé que non, je n'étais pas si doué que ça en cours. Ça m'a fait mal à l'égo, et donc ça m'a fait du bien. J'ai réalisé que Plus tard c'était maintenant. Alors j'ai commencé à me donner les moyens pour me construire la vie que je voulais.
  • Quelques jours après mes 18 ans, j'ai arrêté de manger des animaux. C'est la première décision réellement désintéressée que j'ai prise de ma vie. C'est celle qui m'a mis sur le chemin du développement personnel altruiste. 3 ans plus tard j'ai complètement arrêté de consommer des produits d'origine animale.

Toujours là ?

Tu l'as peut-être remarqué, sur ce site, je fais de mon mieux pour écrire en inclusif (même s'il y aura forcément quelques oublis et maladresses). Je ne le fais pas parce que c'est beau, mais parce que ça me parait important. Les femmes et les non binaires n'ont pas à se sentir laissé·e·s de côté en me lisant.

De plus, par souci de cohérence avec les valeurs que je défends, tu ne verras pas non plus passer de lien d'affiliation Amazon (pour des livres ou autres).

Loïc

Reçois mes derniers articles, juste ici

4.5/5 - 11 votes
  • Que dire de cet article ? Je m’y suis retrouvée à 100%, chaque phrase résonnant comme un écho de vérité en moi ! C’est le pouvoir des mots et du partage.. Merci Loïc pour cet article prodigieusement bien écrit, et qui se distingue de tous les autres articles qu’on peut trouver sur la question de l’introversion. Je me sens proche de ce que tu écris, je suivrai l’avancée de ton blog 🙂 Merci encore, continue !

  • Merci Agathe, ton commentaire me touche profondément.
    Je suis ravi que tu aies pu te retrouver autant dans cet article, ton retour me motive et m’encourage à continuer à écrire.
    Au plaisir de te retrouver sur le blog !

    PS : Si ça t’intéresse, j’ai écrit un autre article sur l’introversion, où je parle de la gestion de l’énergie sociale quand on est introverti·e. J’espère qu’il te parlera autant :
    Introverti : comment être plus sociable sans s’épuiser

  • Salut Loïc!

    Ton blog fait plaisir! Il mérite un maximum de visibilité… et je ne me fais pas de doutes sur ta capacité à faire connaître ce blog 🙂

    A+

  • Merci Julien,

    J’apprécie beaucoup ton commentaire ! Je vais faire tout mon possible pour donner cette visibilité à mon blog.
    Et pour mes capacités à le faire connaitre, disons que j’ai été bien formé 😉

  • Bonjour, je m’appelle Joelle. Je suis franco-australe-algerienne. J’ai vécu environ 20 ans au Magrebe essentiellement au Maroc. j’ai fait mes etudes en France – Aix en Provence. J’y ai vécu 20 ans et aujourd’hui je vie en Australie ( arriver en 2000) et depuis 10 ans je suis en Tasmanie.

    Enfant j’ai entendu dire que j’étais une enfant précoce…. mais l’école n’a pas été facile. ce n’est qu’a la fac que je me suis régalée. j’y suis restée très longtemps et pu étudier dans difference domaines. Arts plastiques, géographie, sciences politiques, le droit en enfin la linguistique qui m’a conduite dans ce grand pays du bout du monde.

    Pendant longtemps j’ai pensé que j’étais bête car je ne comprenais pas les gens. Très timide et donc avec de grosses réticences pour m’exprimer en publique. Adulte je suis devenue enseignante et parler avec des enfants et surtout les écouter ne me posait pas les problèmes.

    Aujourd’hui, j’ai dépassé tout cela et parfois je parle trop…mais je rougie toujours beaucoup.
    Je me pose beaucoup de questions et notamment sur les HP adultes, ainsi que sur les grandes avances sur les recherches cognitives.

    Ton blog est très bien et j’attends d’en savoir plus sur ton cheminement.

    un grand bonjour du down under.

  • Salut Joelle !

    Merci pour ton commentaire, tu as un sacré parcours !

    Les zèbres (les personnes ayant été enfants précoces) se sentent souvent bêtes parce qu’ils se trouvent inadaptés. Et c’est logique quand on a un fonctionnement qui correspond à ~2,5% de la population… Je suis content que tu aies réussi à dépasser tout cela.

    N’hésite pas à partager ici ce qui t’a aidé à dépasser tes difficultés, je suis curieux !

    Hello from up in France 😉

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
    >