Les 5 principes généraux du haut potentiel pour sortir des clichés

Dans cet article, tu découvriras les cinq principes généraux du haut potentiel définis par la psychologue Carolyn Callahan, qui permettent d'aborder simplement la douance, dans toute sa complexité, en évitant les clichés. Pas mal, non ?

Le fonctionnement haut potentiel intellectuel est complexe, et il est naturel de vouloir faire rentrer les HPI dans de petite boîtes. Si c'était si simple ça m'arrangerait : ça serait infiniment plus simple à expliquer.

Mais tous les hauts potentiels sont différents entre eux. Il est donc difficile de trouver un profil type, tout simplement parce qu'il n'en existe pas vraiment. On a repéré des caractéristiques qui revenaient souvent, mais pas systématiquement.

On ne s'intéresse à la douance que depuis une cinquantaine d'années. On tatonne encore pour trouver une définition. Et surtout, beaucoup d'erreurs, de sur-simplifications et d'idées reçues sont relayées à tort par les médias et les psychologues. Définir le haut potentiel est donc complexe :

  1. Les chercheurs et spécialistes n'arrivent pas (encore) à se mettre d'accord sur une définition.
  2. Il est tentant de définir un profil type, mais les HPI sont très différents entre eux.
  3. Le profil de la personnalité surdoué décrit par les psys ne correspond pas au HPI.

Le monde est ainsi fait : complexe.

Heureusement que Carolyn Callahan est là. Elle est docteure en psychologie éducative et s'est spécialisée dans les hauts potentiels. Pour mieux appréhender la complexité du fonctionnement HPI et de son expression, elle a émis les cinq principes généraux de la douance. Ceux-ci concernent à la base les enfants HPI, mais ils s'appliquent également aux adultes. 

Les voici :


Les cinq principes généraux de la douance, selon Callahan

Les cinq principes généraux de la douance

Principe 1 - Chaque haut potentiel exprime les caractéristiques du HPI à sa façon, qui change au cours de sa vie

Ta façon d'être haut potentiel varie au cours de ta vie, selon tes expériences et le travail que tu fais sur toi. C'est pour cette raison qu'il est délicat de donner une liste de caractéristiques figées, parce que ça peut enfermer certains HP dans une vision figée d'eux-mêmes.

Il y a aussi l'idée de plus en plus populaire que les HPI souffrent forcément. Mais pareil, ça dépend des HPI, et ça peut évoluer au cours de leur vie : ceux qui souffrent peuvent travailler sur eux et aller mieux... Heureusement !

C'est aussi pour cette raison que j'écris ce blog : avec du travail, tu peux transformer certaines caractéristiques qui te font souffrir... en forces. Mais bien sûr, ça demande des efforts bien placés, de la détermination et de la régularité. Ce n'est pas magique

L'aspect positif de la douance est donc un potentiel à révéler.

Bien sûr, certaines difficultés ne partiront pas, comme pour tous les êtres humains : on a des défauts, certains peuvent être diminués, d'autres enlevés, mais certains ne partiront jamais. C'est l'imperfection inhérente à la nature humaine, et c'est ok. La seule chose à faire dans ce cas est de changer notre regard sur ces "défauts" pour apprendre à les apprécier comme des caractéristiques... En commençant par ne plus les appeler des défauts.


Principe 2 - Les caractéristiques du HPI et leur expression dépendent de l'environnement dans lequel l'individu a grandi

Ce principe sous-tend le premier :
Ta façon d'être haut potentiel intellectuel dépend de l'environnement dans lequel tu as grandi.

Selon cet environnement, ton haut potentiel ne se développera et ne s'exprimera pas de la même manière qu'un autre HPI. Par exemple :

  • Certains HP ont grandi dans un environnement sain qui prenait en compte leurs spécificités et nourrissait leurs besoins. En général, ils ont un fonctionnement plutôt équilibré.
  • D'autres ont grandi dans des environnements plus difficiles, ont vécu plusieurs traumatismes émotionnels, et ça a également influencé le développement et l'expression des caractéristiques de leur HPI. Ils ont souvent un fonctionnement plus déséquilibré, qui peut les faire souffrir.

On peut également voir le haut potentiel comme venant d'un terrain génétique, et ensuite, selon si l'enfant a été assez stimulé intellectuellement ou non, en grandissant, les caractéristiques du haut potentiel se manifesteront ou non.


Principe 3 - Chaque caractéristique du haut potentiel a son lot de positif et de négatif

Sous-entendu, le haut potentiel n'a pas que du positif. Mais pas que du négatif non plus.

1. Certaines caractéristiques sont principalement négatives (même si on peut toujours trouver du positif) :

  • La rareté du fonctionnement intellectuel HPI (~2,3% de la population) entraine souvent un décalage et une solitude : "peu de gens me comprennent vraiment".
  • Les exigences démesurées envers soi-même et envers les autres font des HPI d'éternels insatisfaits, et ce n'est pas en étant insatisfaits qu'on est heureux...

2. D'autres sont principalement positives (même si on peut toujours trouver du négatif) :

  • La grande mémoire à court et à long terme, la rapidité d'apprentissage permettent de grandes facilités.
  • La rapidité et la qualité de raisonnement permettent de trouver des solutions très vite, ce qui est quand même très cool.

3. Certaines enfin ont à la fois un aspect positif et un aspect négatif :

  • Penser tout le temps entraine une grande capacité à trouver des idées, de l'autre ça entraine aussi souvent de la rumination, et une difficulté à profiter du moment présent ou à s'endormir le soir. J'ai eu la plupart de mes idées d'articles en essayant de m'endormir... 😉
  • L'hypersensibilité permet de ressentir très intensément des émotions douloureuses comme la peur, la colère, la tristesse... mais aussi ressentir de la joie très forte.
  • La rapidité d'apprentissage donne des facilités, mais on peut s'ennuyer vite et être impatient quand les autres ne vont pas à notre rythme, et on n'apprend pas forcément à travailler à cause de nos facilités... ce qui peut nous retomber dessus plus tard.
  • L'hyperlucidité permet de voir et comprendre le monde tel qu'il est vraiment et ainsi prendre de meilleures décisions, mais ça peut aussi être douloureux d'être seul·e à voir tout ce qui ne va pas.

Ton haut potentiel peut te donner de grandes facilités, mais chaque facilité a son lot de problèmes. Chaque qualité a son défaut. À l'inverse, chaque défaut a aussi sa qualité.

-> En cherchant à voir le positif dans le négatif, on peut plus facilement accepter nos particularités qui nous posent problème.
-> En cherchant et en reproduisant les contextes dans lesquels ces caractéristiques s'expriment de manière positive et non pas négative, on peut trouver un équilibre plus serein.


Principe 4 - Le haut potentiel ne s'exprime pas à chaque instant, et tous les HPI n'expriment pas toutes les caractéristiques associées à la douance

Il y a 2 points importants ici :

1. Le haut potentiel ne s'exprime pas tout le temps.
Ça implique une idée très importante : si tu es haut potentiel, celui-ci ne te définit pas.
Toutes tes caractéristiques ne sont pas dues au haut potentiel.
Il y a une partie de toi qui t'est propre. Et tant mieux : cette différence peut être une force.

2. Les hauts potentiels n'expriment pas forcément toutes les caractéristiques associées à la douance.
C'est pour ça qu'il est difficile de donner un portrait type et une définition :
Certaines caractéristiques du portrait robot ne correspondront pas à certaines personnes, qui pourtant seront bien hauts potentiels.


Principe 5 - Être haut potentiel ne rime pas forcément avec excellence ou réussite

Bon. Pour qu'on soit d'accord, la réussite au sens général est subjective. On a tous notre propre définition de la réussite, et ce n'est pas forcément celle de la société. Réussir sa vie, c'est donc réussir selon ses propres termes.

Maintenant, dans le contexte de ce principe on parle plutôt de réussite "sociale", au sens de la société, soit l'un des 3 :

  • Réussite académique (faire de longues études, avoir des diplômes prestigieux)
  • Réussite professionnelle (avoir un job bien payé, de la reconnaissance, des responsabilités)
  • Excellence, talent ou expertise dans un domaine (devenir très doué·e dans un domaine : artistique, sportif, manuel ou intellectuel)

Les caractéristiques du haut potentiel et un haut QI ne mèneront pas forcément au succès académique ou professionnel : certains HPI réussissent très mal à l'école, et n'arrivent pas à garder un travail plus de 2 mois. Et pour ce qui est d'atteindre l'excellence, ça demande beaucoup de travail et de persévérance, que tous les HPI ne seront pas prêts à fournir.

Le terme haut potentiel intellectuel signifie simplement qu'il y a un potentiel, pas que celui-ci est "atteint". 

Maintenant, est-ce qu'on a besoin d'atteindre l'excellence pour réussir notre vie ?
Est-ce qu'on doit envoyer des fusées sur Mars pour révéler notre potentiel ?

Pas forcément. Tout dépend de notre définition de la réussite.

  • Tant qu'on réussit selon nos propres termes.
  • Tant qu'on contribue au monde à notre manière.
  • Tant qu'on est heureux et que notre vie a du sens.
4.8/5 - 26 votes


Loïc

Articles similaires :

Tags de l'article :

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>