À partir de combien de QI est-on Haut Potentiel ? Le débat

À partir de quel QI parle-t-on de haut potentiel ? De surdoué ? Les experts ne sont pas tous d'accord

Je vais donner les différents points de vue et leurs arguments.

Les valeurs données correspondent au quotient intellectuel mesuré sur l'échelle de Wechsler par le test WAIS.


À partir de quel QI est-on haut potentiel intellectuel (HPI) ?

Le QI minimum du haut potentiel communément admis

Ici, le QI pour être surdoué est le même que pour être zèbre ou haut potentiel : ce sont des synonymes.

Le critère communément admis pour être considéré haut potentiel est d'avoir un quotient intellectuel supérieur ou égal à 130.

C'est une valeur un peu arbitraire, mais elle a quand même une certaine logique qu'on va voir...

Quant au QI pour être surefficient mental, on peut supposer qu'il est fixé à 115, puisque l'auteure du concept, Christel Petitcollin estime la proportion des surefficients à 15% de la population, la même que pour les personnes avec un QI de 115 ou plus.

Pourquoi ce chiffre de QI pour définir les hauts potentiels - surdoués - zèbres ?

Sur la courbe du quotient intellectuel de la population, 130 se situe à 2 écarts-types de la moyenne :

  • La moyenne est de 100 : il y a 50% de la population au-dessus de 100 de QI, et 50% en-dessous.
  • L'écart-type est de 15 : il y a environ 68% de la population entre 100-15 et 100+15, donc entre 85 et 115.

130 est donc une valeur significative de la courbe de QI. Mais ce n'est pas la seule raison.

Le seuil de haut potentiel intellectuel a aussi été fixé à 130 parce qu'il est le symétrique par rapport à la moyenne 100 du seuil de déficience intellectuelle, fixé à 70 de QI, à deux écarts-types de l'autre côté de la moyenne :

  • On a d'un côté la déficience intellectuelle, à 70 de QI et moins.
  • De l'autre, le haut potentiel intellectuel, à 130 de QI et plus.

Avec ce chiffre, les HPI constituent donc 2,3% de la population générale (que ce soit en France ou ailleurs dans le monde). Ça représente 1 personne sur 44.


Pourquoi ce chiffre fait débat ?

Haut potentiel : à partir de quel QI ?

Raison n°1 : on peut déjà se sentir décalé intellectuellement à 120 ou 125 de QI

Tout d'abord, le QI évolue sur un spectre, de manière globalement linéaire :

Intellectuellement et au même âge, il y a autant de différence entre deux personnes à 129 et 130 de QI, qu'entre deux personnes à 130 et 131 de QI.

Du coup, les personnes à 129 de QI ne sont pas considérées comme haut potentiel, alors qu'elles en ont toutes les caractéristiques. Quelqu'un ayant 129 de QI aura peut-être des caractéristiques du fonctionnement HPI qui le feront souffrir tout autant que quelqu'un à 130...

En même temps, il fallait bien trancher en fixant une limite précise...

Mais pourquoi vouloir être considéré·e haut potentiel ?

Eh bien parce que le haut QI peut entrainer un décalage avec le reste des gens : pour rappel, quand on fonctionne comme 2,3% de la population, on croise rarement quelqu'un qui nous ressemble. L'appelation "haut potentiel" permet d'expliquer en partie ce décalage et les difficultés associées. Bien sûr, elle n'explique pas tout.

Mais à 120 de QI, tu fais déjà partie des ~9,5% de la population avec un QI supérieur ou égal à 120. Pour 125 de QI on est à ~4,6%. C'est déjà un fonctionnement décalé.

-> Si ton QI est en-dessous mais proche de 130, tu es déjà décalé·e intellectuellement, et même si techniquement l'appelation haut potentiel ne s'applique pas, les explications de ton décalage ressenti s'appliquent quand même.

Certains experts fixent donc la barre du haut potentiel à 120 ou 125 de QI.

Raison n°2 : dans le cas de comorbidités, le HPI s'exprime avant 130 de QI

Certaines personnes cumulent la douance avec ce qu'on appelle des comorbidités (un nom joyeux, je te le dis). 

Ils ont à la fois un HPI et :

  • Un TDAH (Trouble du Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité)
  • De l'autisme
  • Des troubles dys (dyslexie, dyspraxie, dysorthographie...)

Dans ce cas, cette comorbidité peut "handicaper" le passage du test de QI, et on considère donc qu'ils sont HPI à partir de 120 ou 125 de QI, ce qui "correspondrait" à 130 de QI sans leur comorbidité.


Le cas des Très (Très) Hauts Potentiels Intellectuels

À partir de quel QI est-on très haut potentiel intellectuel (THPI) ?

Les THPI (Très Haut Potentiel Intellectuel) ont un QI d'au moins 145. C'est-à-dire 1 écart-type (15 points) de plus que pour les HPI.

Ils représentent 0,135% de la population, soit 1 personne sur 741.

À partir de quel QI est-on haut potentiel intellectuel (TTHPI) ?

De la même manière, les TTHPI (Très Très Haut Potentiel Intellectuel) ont un QI d'au moins 160. 1 écart-type (15 points) de plus que les THPI et 2 écarts-types (30 points) de plus que les HPI.

Ils représentent 0,003% de la population, soit 1 personne sur 33 333.

Moi-même, je suis entre HPI et THPI. Je ressens déjà un bon décalage. Je n'ose pas imaginer la solitude que peuvent ressentir les THPI et TTHPI...


Pour aller plus loin sur le Quotient Intellectuel et les Hauts Potentiels...

Il faut comprendre [les hauts potentiels] en gardant en tête que la douance n’a que peu à voir avec un chiffre de quotient intellectuel : les tests permettent d’évaluer la douance, ils ne la définissent pas.

Monique de Kermadec

C'est le fonctionnement atypique de zèbre plus que le chiffre du QI qui est important.

Pour aller plus loin, quelques ressources :

4.8/5 - 29 votes


Loïc

Articles similaires :

Tags de l'article :

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>