Comment savoir si on est haut potentiel : 8 signes caractéristiques

Aujourd'hui, tu as des soupçons. Tu as entendu parler des hauts potentiels, tu as peut-être lu quelques descriptions... et tu t'es reconnu·e. Maintenant, tu voudrais confirmer ton intuition. Alors, comment savoir si on est haut potentiel ?

On va voir 8 signes pour pouvoir conclure si oui ou non, ce fonctionnement te correspond. Ces 8 signes sont classées par ordre croissant de certitude.

Les premiers sont là pour éveiller tes soupçons, les derniers pour les confirmer.

Pourquoi ça peut aider de savoir qu'on est haut potentiel

Savoir si tu es HPI ou non est utile, si :

  • Tu te revendiques haut potentiel : dans ce cas mieux vaut être sûr·e de toi
  • Tu souffres de ton fonctionnement : ça peut à la fois expliquer tes souffrances pour les apaiser en partie (les mots apaisent les maux), et te permettre de mieux comprendre ce qui te fait souffrir pour mieux résoudre ces problèmes
  • Tu as juste envie de mieux te connaître : je salue la curiosité 😉
  • Tu te sens anormal·e et inférieur·e aux autres : ça peut te déculpabiliser d'être atypique et te remonter ton estime de toi

Le HPI est une clé de lecture qui peut t'aider à mieux comprendre ton fonctionnement, à l'apprécier davantage et à l'apprivoiser. Bien sûr, soyons clairs : le HPI ne te définit pas et n'explique pas tout.

Il est dangereux de mettre toutes tes difficultés sur le dos du HPI : c'est une manière facile de se victimiser et de se déculpabiliser de ne rien faire pour changer.

Il est également dangereux de s'auto-diagnostiquer HPI. Pour cette raison, les 8 signes suivants ne sont pas des critères pour s'auto-diagnostiquer, mais une invitation à continuer de creuser, jusqu'au 8ème. Le 8ème, c'est le vrai test pour diagnostiquer ton haut potentiel. Si tu veux confirmer tes soupçons, il n'y a que ce test qui peut le faire avec certitude.


8 signes pour savoir si tu es haut potentiel

1. Tu te reconnais dans les descriptions des hauts potentiels

Tu as dû croiser des articles, des vidéos et des livres qui parlent des hauts potentiels et te décrivent leur fonctionnement. Si tu te reconnais dans ces descriptions, ça peut être un premier signe.

Souvent, c'est la première chose qui éveille les soupçons chez quelqu'un.
Ça a été mon cas.

Tu lis des descriptions sur le fonctionnement des HPI et tu te reconnais dans...

  • ... le décalage intellectuel avec les autres
  • ... les pensées qui tournent sans arrêt
  • ... les émotions et les sensations exacerbées

C'est un premier signe, mais ça ne confirme rien : ça reste un auto-diagnostic.
L'auto-diagnostic, c'est le fait de te diagnostiquer tout seul haut potentiel, sur la seule base de tes soupçons. C'est trop incertain pour être valable.

Malheureusement, il y a un effet Barnum dans les descriptions des zèbres, HPI, surdoués : c'est-à-dire qu'elles sont parfois tellement vagues que tout le monde se reconnait dedans (comme l'horoscope), ou tellement flatteuses que tout le monde a envie de se reconnaitre dedans.

Ce signe est seulement là pour éveiller tes soupçons et t'inciter à continuer de creuser.


2. Tu te reconnais dans les caractéristiques des hauts potentiels

La deuxième chose à questionner, c'est de savoir si tu corresponds aux caractéristiques des HPI... mais encore faut-il trouver des caractéristiques valides !

Les HPI n'ont pas un profil de personnalité type, et donc il est difficile de dresser une liste de caractéristiques :
Pourquoi la « personnalité zèbre » n’existe pas : l’erreur des psys

C'est pour ça que la plupart des caractéristiques qu'on trouve sur internet sont fausses et ne décrivent pas bien les hauts potentiels. J'ai donc essayé de démêler le vrai du faux dans cet article :

Haut Potentiel Intellectuel : 42 caractéristiques pour mieux les comprendre


3. Beaucoup de tes proches le sont

On dit qu'on est la moyenne des 5 personnes qu'on côtoie le plus.
Eh bien si tes proches sont zèbres (= HPI), ça ne serait pas improbable que tu le sois aussi.

D'ailleurs, 4 de mes amis les plus proches le sont... comme moi.


4. Beaucoup de gens te disent que tu l'es

Un autre signe, c'est quand beaucoup de gens te disent que tu es HPI. Bien sûr ça ne permet pas de conclure, c'est simplement une invitation à creuser.

Un autre signe plus révélateur encore, c'est si plusieurs HPI confirmés par un test te disent que tu l'es.
Les HPI ont tendance à se reconnaitre entre eux.

De préférence, mieux vaut un HPI qui creuse le sujet depuis longtemps, parce qu'au début les HPI voudraient que tous leurs proches soient comme eux, et donc se disent facilement que quelqu'un est zèbre. J'étais dans ce cas au début, comme plusieurs de mes amis HPI.

Mais avec le temps, notre radar s'affine et on devient bons pour reconnaitre nos camarades HPI.


5. Tu as plus de 80% à l'auto-test de Mary Rocamora

Mary Rocamora est une spécialiste des enfants HPI aux États-Unis qui a créé un questionnaire pour s'auto-évaluer et déterminer si on correspond au fonctionnement HPI.

Je l'ai trouvé très pertinent, donc je l'ai traduit et mis en forme ici :

Si tu as 80% ou plus au test, c'est un gros indice.


6. Ton ou ta psy te dit que tu es haut potentiel

Une quantité non négligeables de personnes s'intéressent au haut potentiel intellectuel parce que leur psy leur en a parlé et leur a dit qu'ils étaient probablement concernés.

Bien sûr, les psys aussi peuvent être biaisés (surtout s'ils se basent sur le mythe de la personnalité zèbre), et tant que tu n'as pas passé le test WAIS, ils ne peuvent pas être sûrs...

N'empêche que c'est un très bon indicateur.


7. Tu as validé le test d'entrée à MENSA

MENSA est une association internationale qui rassemble les personnes avec un QI dans les 2% plus élevés. L'association fait passer son propre test d'entrée. Il a l'avantage d'être moins cher que le test WAIS (il coûte environ ~40€ pour ~300€ pour le test WAIS).

Si tu valides leur test, alors tu es haut potentiel. C'est un critère suffisant.

C'est le seul test qui peut se substituer au test WAIS pour déterminer si tu es haut potentiel.

Simplement, il place la barre un peu plus haut :
Les HPI représentent les ~2,3% de la population avec le QI le plus élevé (≥ 130 de QI), alors que MENSA ne prend que les 2% avec le QI le plus élevé (≥ 131 de QI). De plus, leur test ne prend pas forcément en compte les scores hétérogènes et l'ensemble des indices du QI.

Ainsi, si tu n'as pas validé le test, ça ne confirme pas encore que tu n'as pas un haut potentiel.

Reste alors le dernier et meilleur critère :


8. Tu as 130 de QI ou plus à au moins un indice du test WAIS

Le test WAIS, c'est LE test pour diagnostiquer un haut potentiel.
C'est un psychologue habilité qui te le fait passer, pendant environ 2h.

C'est un test de QI qui va mesurer ton fonctionnement intellectuel sur 4 axes différents :

  1. Ta compréhension verbale
  2. Ton raisonnement perceptif
  3. Ta mémoire de travail
  4. Ta vitesse de traitement

Chaque axe va donner un indice du QI.
Ensuite on calcule le QI total comme une sorte de moyenne de ces indices.

Certains experts de la douance considèrent qu'on est haut potentiel quand on a un QI total de 130 ou plus

Mais parfois le QI total n'est pas calculable parce que les indices sont très différents. Par exemple 145 en compréhension verbale et 109 en vitesse de traitement. On dit alors que le QI est hétérogène et que le QI total n'est pas calculable... C'est le cas des hauts potentiels complexes.

D'autres experts considèrent donc qu'il faut 130 ou plus à au moins un des 4 indices.

Avoir 130 ou plus à un indice, ça signifie que pour cet indice, tu es dans les 2,3% avec le QI le plus haut. Donc au moins pour cet indice, tu es haut potentiel.


L'avantage du test WAIS par rapport au test de MENSA, c'est qu'il te situe par rapport au reste de la population, et par rapport au haut potentiel. Par exemple si tu as 129 de QI, tu es presque haut potentiel. Dans les faits, c'est comme si tu l'étais : ton fonctionnement ne change pas drastiquement entre 129 et 130 de QI.

Sauf que si tu as 129 de QI, le test de MENSA ne te le dira pas.
Il ne te permettre que de répondre Oui ou Non à la question As-tu au moins 131 de QI ?


Si tu as les moyens et quand tu te sens prêt·e, ça vaut le coup de passer le test WAIS pour savoir une bonne fois pour toute si oui ou non, tu es haut potentiel.

Je l'ai fait, j'ai eu ma confirmation, et je n'ai plus à me poser la question.

Maintenant, je peux passer à autre chose.

Je peux chercher à faire de son fonctionnement, non plus un fardeau... mais une force.



Loïc

Articles similaires :

Tags de l'article :

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>